Eau agricole

Modèles agricoles

Préserver des modèles agricoles et favoriser une irrigation respectueuse

Indispensable pour l’élevage et les cultures, l’accès à l’eau est un enjeu crucial pour les agriculteurs, sur le territoire Garon’Amont comme ailleurs. Pour développer une agriculture capable de faire face au changement climatique tout en restant rémunératrice, le projet de territoire Garon’Amont prévoit un accompagnement personnalisé des agriculteurs vers des pratiques permettant une optimisation des consommations d’eau. Les actions mises en œuvre combinent : approche agro-écologique, amélioration du matériel d’irrigation, généralisation du conseil en irrigation et développement de filières locales. Pour accompagner ces démarches, un observatoire a vocation à améliorer la connaissance sur les pratiques agricoles et à suivre l’effet des mesures mises en œuvre.
Eau agricole

À la une

©Conseil départemental de la Haute-Garonne

La campagne des diagnostics pour une irrigation de résilience est bien engagée

La Chambre d’agriculture et le Conseil départemental de la Haute-Garonne ont lancé la campagne de diagnostics à destination des agriculteurs irrigants sur le périmètre Garonne Amont.

Observatoire technique territorial partagé
des économies d’eau agricoles

Un outil de connaissance sur l’usage de l’eau agricole pour définir des références techniques, caractériser les efforts déjà réalisés et identifier les marges de progressions potentielles.

Les données clés

L'avancement de l'action

40% terminé
Action engagée
  • Mise en place de l’observatoire en cours de finalisation.

Les enjeux

A.3.1

Les enjeux de cette action concernent la stabilisation et l’affinage progressif des données des références techniques communes à tous les opérateurs (enjeu sociétal). Ces données permettront d’estimer les économies d’eau passées et futures potentielles (enjeu volumétrique) et orienter l’effort sur les pratiques agricoles qui le nécessitent (enjeu économique).

Descriptif de l'action

L’observatoire technique partagé des économies d’eau agricoles est un dispositif de connaissances et d’échanges, entre les acteurs du secteur agricole (professionnels, experts, services de l’État). Son objectif est de stabiliser et d’affiner progressivement les données relatives à l’utilisation de l’eau en agriculture en mobilisant les nombreuses sources d’informations existantes. L’observatoire permettra la production des références utiles à l’élaboration de diagnostics et de conseils plus efficaces, en orientant notamment les efforts sur des zones prioritaires.

L’observatoire technique partagé des économies d’eau agricoles est un dispositif de connaissances et d’échanges, entre les acteurs du secteur agricole (professionnels, experts, services de l’Etat). Son objectif est de stabiliser et d’affiner progressivement les données relatives à l’utilisation de l’eau en agriculture en mobilisant les nombreuses sources d’informations existantes. L’observatoire permettra la production des références utiles à l’élaboration de diagnostics et de conseils plus efficaces, en orientant notamment les efforts sur des zones prioritaires.

Le contexte

Si la connaissance relative aux volumes prélevés d’une année sur l’autre est désormais assez fine, les données complémentaires permettant de décrire la trajectoire passée et à venir de l’irrigation sur ce secteur manquent : cultures et surfaces effectivement irriguées, variétés utilisées, état du parc de matériel d’irrigation… L’observatoire permettra également d’analyser les aspects socio-économiques de l’irrigation. Afin d’orienter les actions et d’éclairer les débats de façon objective, il est nécessaire de constituer un socle commun de connaissances.

Les objectifs de l'action
  • Etablir des références partagées en termes de consommation agricole optimale en fonction des types de cultures, types de sols
  • Affiner la connaissance et le suivi des matériels d’irrigation, être en veille sur les innovations et les diffuser
  • Décrire et si possible quantifier l’impact des actions menées jusqu’à présent, en termes d’économies d’eau réalisées
  • Evaluer les marges de manœuvres supplémentaires
  • Suivre, évaluer les économies d’eau permises par la mise en œuvre des actions du projet de territoire
  • Renforcer la confiance des partenaires en assurant la transparence publique des informations


Pour en savoir plus, consultez la fiche action

Champs de maïs secs
Où en est l'action ?

Le groupe de travail dédié a été constitué, une dizaine d’organismes experts ayant été associée, et s’est réuni à 4 reprises. Par ailleurs, 4 groupes thématiques se sont réunis pour approfondir la connaissance des différentes typologies de données (références agronomiques, assolements irrigués, volumes/débits prélevés, valorisation socio-économique de l’irrigation). La méthodologie de constitution de l’observatoire et les principaux indicateurs ont été mis au point collectivement. Les modalités de transmission, centralisation et bancarisation de la donnée sont en cours de discussion.

Action portée par

À la une

gravière de Barbis à Carbonne

Le point sur l’expérimentation des prélèvements en gravières et l’observatoire des économies en Agriculture

Le 20 octobre le Conseil départemental de la Haute-Garonne a organisé, avec l’appui de la Chambre d’Agriculture, une réunion pour faire un point d’étape sur le volet agricole du PTGA.

Diagnostics d’exploitation : Accompagnement pour
une approche agro-écologique globale

Des diagnostics et un accompagnement pour optimiser l’efficacité de l’usage de l’eau agricole et sécuriser les rendements avec une approche agro-écologique globale prenant en compte la capacité de stockage de l’eau des sols.

Les données clés

L'avancement de l'action

20% terminé

Action engagée

  • Recrutement des chargés d’études en cours (Conseil Départemental 31 en cours et Chambre d’Agriculture 31 réalisé).
  • Premiers travaux sur la définition de la trame de diagnostic lancés.

Les enjeux

A.3.2

Les enjeux de cette action concernent la réalisation de diagnostics et suivis pluriannuels misant sur une approche agro-écologique globale pour maximiser l’efficience de l’irrigation (enjeu volumétrique) et sécuriser les exploitations (enjeu économique), irrigantes ou non (résilience) développement agro-écologie.

Descriptif de l'action

Le projet de territoire prévoit la mise en œuvre d’un outil commun de diagnostic en matière d’économie d’eau, partagé par l’ensemble des conseillers agro-environnementaux. Il s’agira ensuite de réaliser le diagnostic de 200 exploitations (y compris quelques exploitations non-irrigantes) sur l’ensemble du périmètre Garon’Amont. Les exploitations diagnostiquées feront ensuite l’objet d’un suivi pluriannuel favorisant notamment la sobriété grâce à la mobilisation de pratiques agro-écologiques. Le bilan de ces actions permettra de partager les réussites qui serviront de références pour la résilience des futures exploitations et d’alimenter l’observatoire des économies d’eau agricoles (action A31).
Ces diagnostics auront pour originalité de prendre en compte, l’amélioration de la qualité des sols et de leur capacité à stocker l’eau.

Le projet de territoire prévoit la mise en œuvre d’un outil commun de diagnostic en matière d’économie d’eau, partagé par l’ensemble des conseillers agro-environnementaux. Il s’agira ensuite de réaliser le diagnostic de 200 exploitations (y compris quelques exploitations non-irrigantes) sur l’ensemble du périmètre Garon’Amont. Les exploitations diagnostiquées feront ensuite l’objet d’un suivi pluriannuel favorisant notamment la sobriété grâce à la mobilisation de pratiques agro-écologiques. Le bilan de ces actions permettra de partager les réussites qui serviront de références pour la résilience des futures exploitations et d’alimenter l’observatoire des économies d’eau agricoles (action A31).
Ces diagnostics auront pour originalité de prendre en compte, l’amélioration de la qualité des sols et de leur capacité à stocker l’eau.

Le contexte

Les études régionales indiquent que l’accompagnement en matière d’irrigation agricole est l’une des actions dont les retombées en termes d’économie d’eau sont les plus significatives. Par ailleurs, les retours d’expériences confirment que les pratiques agro-écologiques renforcent la résilience des exploitations face au changement climatique et permettent une réduction des consommations en eau. Développer et généraliser le conseil en irrigation des exploitants agricoles en développant une approche agro-écologique permettra également de soutenir la production de certaines exploitations irrigantes dont la valeur ajoutée apportée par l’irrigation est plus faible que sur d’autres secteurs du bassin Garonne.

Les objectifs de l'action
  • Permettre une assistance technique aux irrigants pour promouvoir une approche agro-écologique complète à l’échelle de l’exploitation et pour y concrétiser des économies d’eau
  • Sécuriser économiquement les exploitations et leurs productions en renforçant leur résilience face au changement climatique
  • Acquérir des données de référence locales concernant les pratiques d’irrigation et de gestion du sol
  • Connaître la rentabilité économique ou le coût de ces actions pour inciter à réduire la consommation d’eau


Pour en savoir plus, consultez la fiche action.

Cours d'eau
Où en est l'action ?

La trame du diagnostic est en cours de finalisation. La réalisation de cette action, en synergie avec la mise en place de l’Observatoire partagé des économies d’eau agricole, a été lauréat en novembre 2021 de l’appel à projet « Economie et efficience d’eau en agriculture » de l’Agence de l’Eau Adour Garonne, ce qui permettra le recrutement de 2 conseillers eau et sol dédiés au projet. La Chambre d’Agriculture de la Haute-Garonne a déjà procédé au recrutement correspondant et la procédure de recrutement est en cours du côté du Conseil départemental de la Haute-Garonne. Des premiers diagnostics, à titre de test, seront réalisés d’ici la fin de l’année 2022.

Action portée par

À la une

forum-eau-et-agriculture

Retour sur le forum « Eau et Agriculture » : Quelle transition durable pour nos territoires ?

Organisé le 18 novembre 2021 à Toulouse par le comité de bassin Adour-Garonne, le forum Eau et Agriculture du Grand Sud-Ouest avait pour objectif d’aborder l’enjeu de la transition agricole dans une objectif de préservation des ressources en eau et de la biodiversité, à l’heure du réchauffement climatique.

Mise en réseau des agriculteur.rice.s et
des conseiller.ère.s irrigation

Une mise en commun des connaissances et des bonnes pratiques en matière d’irrigation grâce à un partenariat entre les conseillers spécialisés.

Les données clés

Les enjeux

A.3.3
Les enjeux de cette action concernent la diffusion des connaissances techniques et agronomiques (enjeux volumétriques, économique et de biodiversité) auprès du plus grand nombre (enjeu sociétal) pour susciter l’effet d’entraînement. Cette action passe par la mise en avant des exploitations du territoire et des sites d’expérimentation locaux.

Descriptif de l'action

Pour accompagner les agriculteur.rice.s à réduire ou optimiser leur consommation d’eau, le projet de territoire prévoit un partenariat avec des conseiller.ère.s en irrigation. Un programme partagé d’expérimentation et de sensibilisation à l’échelle du territoire sera défini. Les connaissances techniques et agronomiques science de l’agriculture qui en résulteront pourront ensuite être partagées au plus grand nombre pour susciter l’effet d’entraînement, elles pourront également être mises à profit de l’observatoire des économies d’eau agricoles (action A31).

Pour accompagner les agriculteur.rice.s à réduire ou optimiser leur consommation d’eau, le projet de territoire prévoit un partenariat avec des conseiller.ère.s en irrigation. Un programme partagé d’expérimentation et de sensibilisation à l’échelle du territoire sera défini. Les connaissances techniques et agronomiques science de l’agriculture qui en résulteront pourront ensuite être partagées au plus grand nombre pour susciter l’effet d’entraînement, elles pourront également être mises à profit de l’observatoire des économies d’eau agricoles (action A31).

Le contexte
Différents acteurs assurent le conseil auprès des irrigants, les opportunités d’échanges entre ces acteurs sont actuellement assez limitées.
Les objectifs de l'action
  • Expérimenter localement certaines solutions identifiées pour réaliser des économies d’eau à l’échelle de l’exploitation
  • Renforcer les références locales, techniques, agronomiques et économiques sur les systèmes d’exploitation et les diffuser le plus largement possible


Pour en savoir plus, consultez la fiche action.

Où en est l'action ?

Cette action est non engagée pour l’instant. Elle sera mis en place après l’engagement des diagnostics d’exploitation (action A.3.2), dont les enseignements permettront d’alimenter les échanges au niveau des conseillers agricoles et avec les agriculteur.rice.s.

Action portée par

Amélioration de la performance du
matériel d’irrigation

De nouveaux matériels pour optimiser l’irrigation agricole. 

Les données clés

Les enjeux

A.3.4

Les enjeux de cette action concernent, sur la base des diagnostics d’exploitation préalablement réalisés (action A.3.2), le déploiement du matériel d’irrigation adapté (nouveau ou adaptation du matériel existant si faisable) (enjeu économique). Cette action comprend aussi l’instrumentation (capteurs, logiciels) et le conseil au pilotage (enjeu sociétal) pour l’optimisation de l’irrigation et la réalisation des économies d’eau à la parcelle (enjeu volumétrique).

Descriptif de l'action

Sur la base des diagnostics réalisés sur les exploitations irrigantes, l’action a vocation à accompagner l’achat de matériel d’irrigation plus économe en eau sur les exploitations agricoles du territoire Garon’Amont. Parallèlement, la généralisation de l’instrumentation permettant d’affiner le pilotage de l’irrigation (capteurs d’humidité du sols et logiciels dédiés) et du conseil agronomique doit permettre d’optimiser l’irrigation et de réaliser des économies d’eau à la parcelle.
Sur la base des diagnostics réalisés sur les exploitations irrigantes, l’action a vocation à accompagner l’achat de matériel d’irrigation plus économe en eau sur les exploitations agricoles du territoire Garon’Amont. Parallèlement, la généralisation de l’instrumentation permettant d’affiner le pilotage de l’irrigation (capteurs d’humidité du sols et logiciels dédiés) et du conseil agronomique doit permettre d’optimiser l’irrigation et de réaliser des économies d’eau à la parcelle.
Le contexte

Le conseil et le meilleur pilotage de l’irrigation ressort comme l’une des actions les plus efficientes en termes d’économies d’eau au champ d’après des études menées en Adour-Garonne.

Les objectifs de l'action
  • Rechercher une distribution de l’eau plus efficiente et un pilotage systématique de l’irrigation sur l’exploitation


Pour en savoir plus, consultez la fiche action.

Où en est l'action ?

Cette action est non engagée pour l’instant. Elle sera mis en place après l’engagement des diagnostics d’exploitation (action A.3.2), qui permettront de calibrer les besoins.

Action portée par

Solidarité territoriale : lien entre projets
alimentaires territoriaux et le PTGA

Une mise en réseau pour mener des exercices de prospectives et favoriser une agriculture locale et durable.

Les données clés

Les enjeux

A.3.5

Les enjeux de cette action concernent l’organisation de l’agriculture de demain, en mettant en réseau les acteurs du PTGA et des projets alimentaires territoriaux (PAT) du territoire (enjeux économique et sociétal, ou encore en réalisant le scénario Afterre 2050 à l’échelle du territoire.

Descriptif de l'action

Pour organiser une agriculture plus durable et responsable sur le territoire Garon’Amont et au-delà, il est proposé aux structures porteuses des Projets Alimentaires Territoriaux une sensibilisation aux enjeux pris en charge par le projet de territoire Garon’Amont. L’exercice de prospective « Scénario Afterres 2050 » pourrait permettre d’alimenter les réflexions.
Pour organiser une agriculture plus durable et responsable sur le territoire Garon’Amont et au-delà, il est proposé aux structures porteuses des Projets Alimentaires Territoriaux une sensibilisation aux enjeux pris en charge par le projet de territoire Garon’Amont. L’exercice de prospective « Scénario Afterres 2050 » pourrait permettre d’alimenter les réflexions.
Le contexte
Pour répondre à une demande croissante de respect de l’environnement, de proximité et de soutien à l’économie locale, le panel citoyen consulté en 2019 a insisté sur le besoin d’organiser les débouchés et de sécuriser une économie agricole vertueuse. Cette aspiration citoyenne a été également réaffirmée à l’occasion de la crise sanitaire de la COVID 19. Il s’agira ainsi de valoriser sur le plan économique les valeurs environnementales de l’agriculture raisonnée et économe en intrants.
Les objectifs de l'action
  • Sécuriser, renforcer la valeur ajoutée des productions agricoles du territoire et son autonomie alimentaire par des filières aval allant dans le sens de la transition environnementale et sociétale (circuits courts, valorisation des produits issus de l’agriculture raisonnée, biologique, locale, économe en eau…)
  • Améliorer le lien ville campagne et soutenir un développement territorial équilibré
  • Disposer d’éléments de stratégie pouvant orienter les projets d’installation des jeunes agriculteur.rice.s dans le contexte du changement climatique


Pour en savoir plus, consultez la fiche action.

Où en est l'action ?

Cette action est non engagée pour l’instant.

Action portée par